ImageImageImage

Welcome to Boston, Evan Fournier!

Moderators: ParticleMan, Froob, canman1971, The Comedian, Parliament10, sully00, djFan71

timpiker
Junior
Posts: 499
And1: 338
Joined: Nov 13, 2010

Re: Welcome to Boston, Evan Fournier! 

Post#141 » by timpiker » Sun Mar 28, 2021 2:26 pm

I'll welcome him when/if he signs and extension to stay here. If he's a 2 month rental - forget it.
exculpatory
RealGM
Posts: 11,315
And1: 7,182
Joined: Nov 10, 2008

Re: Welcome to Boston, Evan Fournier! 

Post#142 » by exculpatory » Mon Mar 29, 2021 10:32 am

SD

S’il vous plaît traduire pour nous.
Je ne parle pas français.

Yo estudie el espanol para diez anos en middle school, high school y college, pero he olvidado muchisimo porque yo no he practicado.


EVAN FOURNIER INTERVIEW

Au moins c’est très clair (rires). C’est vrai qu’on a vu que tu étais concentré contre les Suns ! Tu mets un tir de la victoire à domicile pour ce qui est ton dernier match avec Orlando, à la maison, c’est quelque chose ça quand même.

EF : C’est un gros dernier back-to-back. Parce que la veille on joue Denver et c’est vrai que c’était un match particulier. J’avais à coeur de donner tout ce que j’avais, donc j’ai bien fini avec le Magic, j’ai pas de regrets et maintenant c’est on to Boston !

Une vraie page qui tourne aussi, car mine de rien ça faisait quoi… 7 ans que t’étais à Orlando ?

EF : Ouais, 7 ans c’est ça.

Justement on voulait revenir là-dessus avant de parler des Celtics. Après ton match contre Phoenix tu as réalisé une conférence de presse dans laquelle tu avais l’air assez ému. Josh Robbins, de The Athletic, te demandait ce que cela représentait pour toi le Magic. Et c’est vrai qu’on oublie souvent que ce n’est pas qu’un joueur qui est transféré, c’est aussi l’homme. Tu as connu beaucoup de choses à Orlando.

EF : En fait, la question était posée sous la forme suivante : qu’est-ce que la ville d’Orlando veut dire pour toi, et à quel point ça a pu compter dans ta vie ? Et j’ai répondu en effet en disant que ce n’était pas que ma carrière de joueur qui était concernée, c’est aussi ma vie d’adulte et en tant que personne ! Parce que je suis arrivé quand j’avais 21 ans, maintenant j’en ai 28, je suis un homme complètement changé. Je me suis marié avec ma femme qui à l’époque était ma copine, j’ai un enfant qui est né ici, j’ai perdu beaucoup de cheveux (rires), mais ce que je veux dire par là c’est que c’est une expérience humaine qui a été vraiment forte. Et comme je l’expliquais lors de cette interview, j’ai quitté Charenton lorsque j’avais 13 ans. Et depuis que j’ai bougé de Charenton, je ne suis jamais resté plus de 2 ans dans la même ville. Là en 7 ans, j’ai eu le temps de vivre beaucoup de choses et m’attacher à beaucoup de personnes. Les potes, la famille qui est venue ici, les commerçants du coin,… Quand je parle de la franchise, je suis quelqu’un qui m’investis pleinement dans tout ce que je fais, donc quand je fais quelque chose je le fais à 100%. Parce que je suis comme ça. Donc forcément quand tu t’investis autant, et que tu pars et tu dois tourner la page, c’est un peu triste. C’est la vérité. Et d’ailleurs quand je suis allé faire ma tournée pour dire au revoir aux gens aujourd’hui, les gens étaient émus tu vois, parce que je suis quelqu’un d’entier. Y’en a qui m’aiment pas, ça me va très bien, et y’en a qui s’attachent beaucoup à moi, et c’est très bien aussi.

Cette image tu l’as véhiculée depuis des années et on a pu le voir. C’est donc une page qui se tourne, j’imagine que t’as pu en parler avec Nikola (Vucevic) qui lui aussi a un nouveau challenge du côté de Chicago ?

EF : C’est clair que c’est une page qui se tourne. Surtout que le Magic, là ils partent en mode rebuild, et moi c’est tout l’inverse. On est sur deux dynamiques très différentes, donc là tu tournes la page et c’est un virage à 180 degrès. Et je suis excité tu vois, parce que Boston c’est un très beau défi sportif. C’est exactement ce qu’il me faut à ce stade de ma carrière. Orlando il y a eu plusieurs années compliquées, heureusement Cliff (Steve Clifford, le coach) est venu et on a réussi ensemble à inverser la tendance en retrouvant les Playoffs et en donnant aux fans quelque chose dont ils pouvaient être fiers. Là à Boston, franchise mythique, si tu joues pas bien les gens sont vite vénères. Et moi ça me fait beaucoup de bien car j’aime cette pression-là. Pour être honnête, je suis fait pour ce genre de défi, ça me pousse à être meilleur d’être sous pression.

Boston, justement ! Sur cette saison régulière c’est moins bien que les précédentes mais cela reste une équipe avec de très grosses ambitions. Depuis l’officialisation de ton transfert, donc en quelques heures, est-ce que t’as déjà pu parler avec le front office des Celtics ? Ou même le coaching staff, afin de savoir quel rôle ils attendent de toi ?

EF : C’est une question que beaucoup de monde me pose, elle est légitime. Mais la vérité, c’est que c’est trop tôt. On parle pas vraiment de ça. Les premiers mots d’un coach ou d’un general manager, c’est pas vraiment ce qu’on attend de toi, ou tu feras ci tu feras ça. D’abord on se présente, on se demande comment ça va, ce genre de choses. Tout le reste ça viendra là avec le temps. C’est vrai que Boston a un bilan qui est en-dessous de ce qui pouvait être attendu, mais il faut aussi comprendre les circonstances. Ils ont dû jouer plusieurs matchs avec Kemba (Walker) qui était blessé, c’est une des équipes qui a été le plus touchée par le Covid, je crois qu’ils ont eu 3 ou 4 cas dont Jayson Tatum. Du coup ils ont dû jouer plusieurs matchs où ils étaient vraiment 7-8, et c’était un peu la merde. Clairement pas des conditions idéales pour performer. Mais l’an dernier ils ont été en finale de conférence alors qu’ils ne pouvaient pas trop compter sur Gordon Hayward, donc ça reste un gros calibre. Disons que là ils sont un peu hors-rythme, et j’espère justement pouvoir aider à inverser la tendance.

Pour inverser cette tendance justement, il faudra aussi compter sur des joueurs comme Jaylen Brown, Kemba Walker et Jayson Tatum dont tu parlais à l’instant. Petite question trashtalking en passant, est-ce que tu as pu leur envoyer un petit clin d’oeil bleu-blanc-rouge, vu que tu les avais battus au dernier Mondial avec l’équipe de France ?

EF : (rires) Non, pas encore. Mais t’inquiète, ça va se produire c’est sûr.

Tu réalises peut-être ta meilleure saison individuelle en carrière, avec près de 20 points de moyenne. T’es en forme, t’as été clutch, là t’arrives dans une équipe où le ballon circule. Il y a du catch-and-shoot de possible, tu peux avoir la balle dans les mains et des shooteurs autour de toi, tu peux aussi être servi par des gars qui pénètrent et te donnent des tirs ouverts. Est-ce que ça aussi c’est une perspective qui t’excite, vu que ce sera assez différent de ce que tu as vécu à Orlando ?

EF : Oui, après ça reste à voir car c’est encore trop tôt pour parler de comment je vais jouer avec eux. Mais je vois la façon dont ils ont utilisé Gordon Hayward par exemple précédemment, c’est un rôle intéressant. Bien évidemment tu as Jayson Tatum qui aura souvent la balle car c’est lui le premier scoreur, mais tu as beaucoup de mouvement de balle, des bons joueurs qui peuvent sanctionner. Tatum il y a beaucoup d’isolations, de un-contre-un. Et même si une de mes forces c’est de créer sur pick and roll, je pense qu’ils sont déjà servis à ce niveau-là donc je vais surtout pouvoir les aider sur du catch-and-shoot. C’est une de mes forces dans ma palette offensive, je peux faire beaucoup de choses différentes. Donc s’il faut que je fasse plus de catch-and-shoot que d’habitude, je le ferai avec plaisir car l’objectif avant tout c’est d’aider à faire gagner l’équipe. S’il faut aider dans un secteur particulier, je le ferai.

On a pu discuter ensemble de la folie que représentait cette trade deadline. Il y a un garçon qui a été transféré et on ne s’y attendait pas vraiment, c’est ton pote Nikola Vucevic à Chicago. Je t’avoue que de notre côté, on était assez surpris car ton nom et celui d’Aaron Gordon circulaient beaucoup plus dans les rumeurs que le sien. Tu as pu en parler avec lui ?

EF : Bien sûr, il vient de m’écrire d’ailleurs à l’instant. Et il est déjà à Chicago. En fait pour être totalement honnête, ce jeudi matin je discutais avec mon gestionnaire de patrimoine. Il était 11h, et à 11h03 Nikola il est transféré. Et c’est ma femme qui est venue me voir pour me dire que Niko avait été envoyé à Chicago. Donc là si tu veux (il siffle), j’ai senti que ça allait vite bouger. Dans la journée j’allais être transféré, c’était sûr. Quand j’ai vu ça je me suis dit, tout le monde dégage. Tapis, salon, moquette, tout dégage. Donc oui j’étais vraiment surpris.

Tu m’étonnes. On voit Chicago qui bouge, d’autres équipes qui ont bougé à la deadline, on devait te poser une question concernant une franchise dont tu as souvent parlé publiquement avec beaucoup d’appréciation : les Knicks. Tu n’a jamais caché ton plaisir de jouer au Madison Square Garden, et on les a vus dans les rumeurs te concernant. Tu as senti qu’ils étaient vraiment chauds sur toi, ou pas tant que ça finalement ?

EF : Ah si, ils étaient chauds de fou. Bien sûr. Et j’étais au courant de ça, il y avait plusieurs équipes qui étaient chaudes sur mon dossier, mais les deux qui étaient vraiment les plus actives étaient Boston et New York. Il y avait Denver aussi, Dallas également. Mais je suis vraiment super content du résultat final, de là où j’atterris.

Franchise mythique, beau challenge sportif ! Nous on y croit fort, on pense que ça va le faire pour toi et que tu vas performer dans ce groupe. Quand on voit leurs dernières saisons, il y a de la finale de conférence à plusieurs reprises. Toi tu as ce genre d’objectif ? Passer un tour, peut-être deux tours de Playoffs si possible ?

EF : Ils sont en finale de conférence la saison dernière. Donc normalement, tu veux faire mieux la saison suivante, ou au moins aussi bien. C’est comme ça que les équipes fonctionnent. Mais c’est quand même une franchise qui est allée 3 fois en finale de conférence sur les 4 dernières saisons, ce groupe avec Tatum et Brown notamment. C’est énorme, donc c’est une équipe qui a du vécu. Je pense que s’ils n’arrivent pas à nouveau à ce stade-là, ce sera une déception. Y’a un putain de challenge sportif qui nous attend, et j’ai hâte en fait. J’adore l’équipe de France, mais là c’est un challenge tout nouveau. Et je le vois là depuis quelques heures, quand t’atterris chez les Celtics tu vois que t’es dans une franchise totalement différente des autres. Orlando ils ont une fanbase sympathique, vraiment, mais là Boston c’est un autre délire. J’ai des trèfles partout !

C’est clair que les fans de Boston, c’est pas une légende… Dernière question pour finir, qu’est-ce qu’on peut te souhaiter justement sur cette fin de saison et cette nouvelle aventure avec les Celtics ?

EF : Tout simplement de bien jouer, et aller le plus loin possible avec eux. Je peux pas me donner des objectifs que je ne contrôle pas, là je viens d’être transféré donc on va bien voir ce que ça va donner par la suite.

Tiens une dernière pour finir : si tu te retrouves en demi-finale de conférence cette année, tu préfères jouer les Bucks, les Sixers ou les Nets ?

EF : Milwaukee. Je peux pas te donner une explication complète mais ouais je dirais Milwaukee.

On espère qu’il y aura ce duel alors ! Et bien Evan merci encore pour cette interview, dans une journée qui a été bien chargée et remplie en émotions. Nous évidemment on continuera à suivre tes aventures, des milliers de gens te regardent jouer ici en France tous les soirs sache que t’as beaucoup de gens qui sont contents de ce transfert pour toi. Et on est évidemment contents que tu restes sur la Côte Est pour te regarder jouer à 1h du matin.

EF : (rires) Merci les gars, à bientôt !
SamIam 2010: Truth's ability to play so incredibly efficiently is so UNDERAPPRECIATED. Bballcool 2012: Amazing how great Pierce has been for so long. Continues to defy age! KG 2013: P is original Celtic. Wherever he goes, we go. This is The Truth's house.
User avatar
Zombiesonics
Lead Assistant
Posts: 5,085
And1: 3,718
Joined: Mar 27, 2011

Re: Welcome to Boston, Evan Fournier! 

Post#143 » by Zombiesonics » Mon Mar 29, 2021 2:08 pm

thank you google translate! favorite bit :

EF: They were in the conference final last season. So normally you want to do better the next season, or at least as well. This is how teams work. But it's still a franchise that has gone to the conference finals 3 times over the last 4 seasons, this group with Tatum and Brown in particular. It's huge, so it's a team that has lived. I think if they don't get to that point again it will be a disappointment. There's a **** sporting challenge ahead, and I'm actually looking forward to it. I love the France team, but this is a whole new challenge. And I've seen it there for a few hours, when you land with the Celtics you see that you are in a franchise totally different from the others. Orlando they have a nice fanbase, really, but Boston is another delirium
User avatar
steefP2
Assistant Coach
Posts: 3,781
And1: 4,754
Joined: Apr 25, 2011
 

Re: Welcome to Boston, Evan Fournier! 

Post#144 » by steefP2 » Mon Mar 29, 2021 2:20 pm

Translating or paraphrasing roughly but all info should be accurate.

First part is just about how he left the magic without regrets, hitting a gamewinner against the suns and they talk a bit about his
last two games with the magic and how it's been 7 years with that franchise. They continue to talk about all the stuff he's been through and learned as a man during those 7 years. How he got married in those 7 years and started a family so it's always a bit sad to have left but he's excited about the future.

He also mentions how it was clearly time to leave the Magic as they're going into a rebuild and Vuc feeling the same way. He also says that going to the Boston Celtics, a legendary franchise, that they'll quickly turn on you if you don't play well but in equal measure celebrate you when you do perform. Says he likes that, loves that pressure. Says he's made for that kind of challenge, pushes him to be better under pressure.

Interviewer says that even though the Celtics have underperformed this year compared to the previous ones, that it's still a team with grand ambition. Asks if Fournier has talked to management or the coach of the Celtics since the trade happened, about what kind of role he'll play for the Celts.

Fournier replies that that's a legitimate question but it's way too early for that. First couple of conversation are just more kind of getting to know each other talks. How things are going etc. Talks about the season that the Celtics have had but lays out the circumstances of their lower the expected record. Brings up the injured Kemba thing, the being hit super heavy by Covid and how these are clearly not ideal circumstances. Goes on to say they last year they reached the conference finals without being able to count on Gordon Hayward so clearly there's a lot of talent and good players on this team, regardless of record. Says they've been out of rhythm and he just hopes to be able to counter act that and help the team any way he can.

Interviewer asks if he talked trash to any of Tatum, Brown or Walker regarding last years world cup performances since they played against each other there. Evan replies, not yet but it'll come soon.

Interviewer talks about how Fournier is having a record season shooting and in points average. How he can do a lot of different stuff, off ball and on ball. Asks how excited he is about going to a team with such talent around him, enabling him to do different things and play with less attention on him.

Fournier again stresses it's too early to know how exactly he's going play on this team but has studied Hayward's role last year and is intrigued by that. Knows that obviously players like Tatum will have the ball a lot and that he runs a lot of iso's so he thinks he'll be a lot of help with catch and shoots which is a strong part of his game. Talks about he can also run pick and rolls to take the load of the main guys. Stresses that if he has to play a lot more off ball he'll do it gladly since the main objective is to help the team win. However he can help, he'll do that.

They talk about the vuc trade.

Then Fournier talks about how a lot of teams were interested in him, including the knicks, celtics, denver and dallas. Boston and New york the most active from those. He's very happy with the final destination being Boston.

Interviewer asks about expectations for Boston and the playoffs and how he sees it.
Fournier: They were in the conference finals last year so normally you wanna do better then last year or at least equal it. But they've been in the ecf 3 times already with Tatum and Brown. That's huge. So these guys have lived it. I think if the team doesn't get tothe ecf it'll be a disappointment for sure. There's a enormous sport's challenge that awaits us but i love it. I love the French national team but this a totally different kind of challenge. And even being with the Celtics only a few hours, you can feel it's a totally different calibre of franchise. THe magic have good fanbase, very nice but the Celtics Fans are a totally different beast. I'm tingling all over.

Interviewer: what' your personal goal for the remainder of the season ?
Fournier: to play well and go as far as possible in the playoffs. I dont wanna set any goals that i can't control.

Interviewer: if you make it to the ecf which opponent would you prefer? bucks, sixers or nets?

Fournier: Milwaukee. I can't give you a complete explanation but yeah the Bucks.

Then they say their goodbyes.

Again this is a rough summary but should have all the important stuff in it.
User avatar
zoyathedestroya
RealGM
Posts: 13,615
And1: 33,308
Joined: Nov 05, 2017

Re: Welcome to Boston, Evan Fournier! 

Post#145 » by zoyathedestroya » Mon Mar 29, 2021 2:34 pm

steefP2 wrote:S’il vous plaît traduire pour nous.
Je ne parle pas français.

Yo estudie el espanol para diez anos en middle school, high school y college, pero he olvidado muchisimo porque yo no he practicado.


EVAN FOURNIER INTERVIEW

Spoiler:
Au moins c’est très clair (rires). C’est vrai qu’on a vu que tu étais concentré contre les Suns ! Tu mets un tir de la victoire à domicile pour ce qui est ton dernier match avec Orlando, à la maison, c’est quelque chose ça quand même.

EF : C’est un gros dernier back-to-back. Parce que la veille on joue Denver et c’est vrai que c’était un match particulier. J’avais à coeur de donner tout ce que j’avais, donc j’ai bien fini avec le Magic, j’ai pas de regrets et maintenant c’est on to Boston !

Une vraie page qui tourne aussi, car mine de rien ça faisait quoi… 7 ans que t’étais à Orlando ?

EF : Ouais, 7 ans c’est ça.

Justement on voulait revenir là-dessus avant de parler des Celtics. Après ton match contre Phoenix tu as réalisé une conférence de presse dans laquelle tu avais l’air assez ému. Josh Robbins, de The Athletic, te demandait ce que cela représentait pour toi le Magic. Et c’est vrai qu’on oublie souvent que ce n’est pas qu’un joueur qui est transféré, c’est aussi l’homme. Tu as connu beaucoup de choses à Orlando.

EF : En fait, la question était posée sous la forme suivante : qu’est-ce que la ville d’Orlando veut dire pour toi, et à quel point ça a pu compter dans ta vie ? Et j’ai répondu en effet en disant que ce n’était pas que ma carrière de joueur qui était concernée, c’est aussi ma vie d’adulte et en tant que personne ! Parce que je suis arrivé quand j’avais 21 ans, maintenant j’en ai 28, je suis un homme complètement changé. Je me suis marié avec ma femme qui à l’époque était ma copine, j’ai un enfant qui est né ici, j’ai perdu beaucoup de cheveux (rires), mais ce que je veux dire par là c’est que c’est une expérience humaine qui a été vraiment forte. Et comme je l’expliquais lors de cette interview, j’ai quitté Charenton lorsque j’avais 13 ans. Et depuis que j’ai bougé de Charenton, je ne suis jamais resté plus de 2 ans dans la même ville. Là en 7 ans, j’ai eu le temps de vivre beaucoup de choses et m’attacher à beaucoup de personnes. Les potes, la famille qui est venue ici, les commerçants du coin,… Quand je parle de la franchise, je suis quelqu’un qui m’investis pleinement dans tout ce que je fais, donc quand je fais quelque chose je le fais à 100%. Parce que je suis comme ça. Donc forcément quand tu t’investis autant, et que tu pars et tu dois tourner la page, c’est un peu triste. C’est la vérité. Et d’ailleurs quand je suis allé faire ma tournée pour dire au revoir aux gens aujourd’hui, les gens étaient émus tu vois, parce que je suis quelqu’un d’entier. Y’en a qui m’aiment pas, ça me va très bien, et y’en a qui s’attachent beaucoup à moi, et c’est très bien aussi.

Cette image tu l’as véhiculée depuis des années et on a pu le voir. C’est donc une page qui se tourne, j’imagine que t’as pu en parler avec Nikola (Vucevic) qui lui aussi a un nouveau challenge du côté de Chicago ?

EF : C’est clair que c’est une page qui se tourne. Surtout que le Magic, là ils partent en mode rebuild, et moi c’est tout l’inverse. On est sur deux dynamiques très différentes, donc là tu tournes la page et c’est un virage à 180 degrès. Et je suis excité tu vois, parce que Boston c’est un très beau défi sportif. C’est exactement ce qu’il me faut à ce stade de ma carrière. Orlando il y a eu plusieurs années compliquées, heureusement Cliff (Steve Clifford, le coach) est venu et on a réussi ensemble à inverser la tendance en retrouvant les Playoffs et en donnant aux fans quelque chose dont ils pouvaient être fiers. Là à Boston, franchise mythique, si tu joues pas bien les gens sont vite vénères. Et moi ça me fait beaucoup de bien car j’aime cette pression-là. Pour être honnête, je suis fait pour ce genre de défi, ça me pousse à être meilleur d’être sous pression.

Boston, justement ! Sur cette saison régulière c’est moins bien que les précédentes mais cela reste une équipe avec de très grosses ambitions. Depuis l’officialisation de ton transfert, donc en quelques heures, est-ce que t’as déjà pu parler avec le front office des Celtics ? Ou même le coaching staff, afin de savoir quel rôle ils attendent de toi ?

EF : C’est une question que beaucoup de monde me pose, elle est légitime. Mais la vérité, c’est que c’est trop tôt. On parle pas vraiment de ça. Les premiers mots d’un coach ou d’un general manager, c’est pas vraiment ce qu’on attend de toi, ou tu feras ci tu feras ça. D’abord on se présente, on se demande comment ça va, ce genre de choses. Tout le reste ça viendra là avec le temps. C’est vrai que Boston a un bilan qui est en-dessous de ce qui pouvait être attendu, mais il faut aussi comprendre les circonstances. Ils ont dû jouer plusieurs matchs avec Kemba (Walker) qui était blessé, c’est une des équipes qui a été le plus touchée par le Covid, je crois qu’ils ont eu 3 ou 4 cas dont Jayson Tatum. Du coup ils ont dû jouer plusieurs matchs où ils étaient vraiment 7-8, et c’était un peu la merde. Clairement pas des conditions idéales pour performer. Mais l’an dernier ils ont été en finale de conférence alors qu’ils ne pouvaient pas trop compter sur Gordon Hayward, donc ça reste un gros calibre. Disons que là ils sont un peu hors-rythme, et j’espère justement pouvoir aider à inverser la tendance.

Pour inverser cette tendance justement, il faudra aussi compter sur des joueurs comme Jaylen Brown, Kemba Walker et Jayson Tatum dont tu parlais à l’instant. Petite question trashtalking en passant, est-ce que tu as pu leur envoyer un petit clin d’oeil bleu-blanc-rouge, vu que tu les avais battus au dernier Mondial avec l’équipe de France ?

EF : (rires) Non, pas encore. Mais t’inquiète, ça va se produire c’est sûr.

Tu réalises peut-être ta meilleure saison individuelle en carrière, avec près de 20 points de moyenne. T’es en forme, t’as été clutch, là t’arrives dans une équipe où le ballon circule. Il y a du catch-and-shoot de possible, tu peux avoir la balle dans les mains et des shooteurs autour de toi, tu peux aussi être servi par des gars qui pénètrent et te donnent des tirs ouverts. Est-ce que ça aussi c’est une perspective qui t’excite, vu que ce sera assez différent de ce que tu as vécu à Orlando ?

EF : Oui, après ça reste à voir car c’est encore trop tôt pour parler de comment je vais jouer avec eux. Mais je vois la façon dont ils ont utilisé Gordon Hayward par exemple précédemment, c’est un rôle intéressant. Bien évidemment tu as Jayson Tatum qui aura souvent la balle car c’est lui le premier scoreur, mais tu as beaucoup de mouvement de balle, des bons joueurs qui peuvent sanctionner. Tatum il y a beaucoup d’isolations, de un-contre-un. Et même si une de mes forces c’est de créer sur pick and roll, je pense qu’ils sont déjà servis à ce niveau-là donc je vais surtout pouvoir les aider sur du catch-and-shoot. C’est une de mes forces dans ma palette offensive, je peux faire beaucoup de choses différentes. Donc s’il faut que je fasse plus de catch-and-shoot que d’habitude, je le ferai avec plaisir car l’objectif avant tout c’est d’aider à faire gagner l’équipe. S’il faut aider dans un secteur particulier, je le ferai.

On a pu discuter ensemble de la folie que représentait cette trade deadline. Il y a un garçon qui a été transféré et on ne s’y attendait pas vraiment, c’est ton pote Nikola Vucevic à Chicago. Je t’avoue que de notre côté, on était assez surpris car ton nom et celui d’Aaron Gordon circulaient beaucoup plus dans les rumeurs que le sien. Tu as pu en parler avec lui ?

EF : Bien sûr, il vient de m’écrire d’ailleurs à l’instant. Et il est déjà à Chicago. En fait pour être totalement honnête, ce jeudi matin je discutais avec mon gestionnaire de patrimoine. Il était 11h, et à 11h03 Nikola il est transféré. Et c’est ma femme qui est venue me voir pour me dire que Niko avait été envoyé à Chicago. Donc là si tu veux (il siffle), j’ai senti que ça allait vite bouger. Dans la journée j’allais être transféré, c’était sûr. Quand j’ai vu ça je me suis dit, tout le monde dégage. Tapis, salon, moquette, tout dégage. Donc oui j’étais vraiment surpris.

Tu m’étonnes. On voit Chicago qui bouge, d’autres équipes qui ont bougé à la deadline, on devait te poser une question concernant une franchise dont tu as souvent parlé publiquement avec beaucoup d’appréciation : les Knicks. Tu n’a jamais caché ton plaisir de jouer au Madison Square Garden, et on les a vus dans les rumeurs te concernant. Tu as senti qu’ils étaient vraiment chauds sur toi, ou pas tant que ça finalement ?

EF : Ah si, ils étaient chauds de fou. Bien sûr. Et j’étais au courant de ça, il y avait plusieurs équipes qui étaient chaudes sur mon dossier, mais les deux qui étaient vraiment les plus actives étaient Boston et New York. Il y avait Denver aussi, Dallas également. Mais je suis vraiment super content du résultat final, de là où j’atterris.

Franchise mythique, beau challenge sportif ! Nous on y croit fort, on pense que ça va le faire pour toi et que tu vas performer dans ce groupe. Quand on voit leurs dernières saisons, il y a de la finale de conférence à plusieurs reprises. Toi tu as ce genre d’objectif ? Passer un tour, peut-être deux tours de Playoffs si possible ?

EF : Ils sont en finale de conférence la saison dernière. Donc normalement, tu veux faire mieux la saison suivante, ou au moins aussi bien. C’est comme ça que les équipes fonctionnent. Mais c’est quand même une franchise qui est allée 3 fois en finale de conférence sur les 4 dernières saisons, ce groupe avec Tatum et Brown notamment. C’est énorme, donc c’est une équipe qui a du vécu. Je pense que s’ils n’arrivent pas à nouveau à ce stade-là, ce sera une déception. Y’a un putain de challenge sportif qui nous attend, et j’ai hâte en fait. J’adore l’équipe de France, mais là c’est un challenge tout nouveau. Et je le vois là depuis quelques heures, quand t’atterris chez les Celtics tu vois que t’es dans une franchise totalement différente des autres. Orlando ils ont une fanbase sympathique, vraiment, mais là Boston c’est un autre délire. J’ai des trèfles partout !

C’est clair que les fans de Boston, c’est pas une légende… Dernière question pour finir, qu’est-ce qu’on peut te souhaiter justement sur cette fin de saison et cette nouvelle aventure avec les Celtics ?

EF : Tout simplement de bien jouer, et aller le plus loin possible avec eux. Je peux pas me donner des objectifs que je ne contrôle pas, là je viens d’être transféré donc on va bien voir ce que ça va donner par la suite.

Tiens une dernière pour finir : si tu te retrouves en demi-finale de conférence cette année, tu préfères jouer les Bucks, les Sixers ou les Nets ?

EF : Milwaukee. Je peux pas te donner une explication complète mais ouais je dirais Milwaukee.

On espère qu’il y aura ce duel alors ! Et bien Evan merci encore pour cette interview, dans une journée qui a été bien chargée et remplie en émotions. Nous évidemment on continuera à suivre tes aventures, des milliers de gens te regardent jouer ici en France tous les soirs sache que t’as beaucoup de gens qui sont contents de ce transfert pour toi. Et on est évidemment contents que tu restes sur la Côte Est pour te regarder jouer à 1h du matin.

EF : (rires) Merci les gars, à bientôt !







Translating or paraphrasing roughly but all info should be accurate.

First part is just about how he left the magic without regrets, hitting a gamewinner against the suns and they talk a bit about his
last two games with the magic and how it's been 7 years with that franchise. They continue to talk about all the stuff he's been through and learned as a man during those 7 years. How he got married in those 7 years and started a family so it's always a bit sad to have left but he's excited about the future.

He also mentions how it was clearly time to leave the Magic as they're going into a rebuild and Vuc feeling the same way. He also says that going to the Boston Celtics, a legendary franchise, that they'll quickly turn on you if you don't play well but in equal measure celebrate you when you do perform. Says he likes that, loves that pressure. Says he's made for that kind of challenge, pushes him to be better under pressure.

Interviewer says that even though the Celtics have underperformed this year compared to the previous ones, that it's still a team with grand ambition. Asks if Fournier has talked to management or the coach of the Celtics since the trade happened, about what kind of role he'll play for the Celts.

Fournier replies that that's a legitimate question but it's way too early for that. First couple of conversation are just more kind of getting to know each other talks. How things are going etc. Talks about the season that the Celtics have had but lays out the circumstances of their lower the expected record. Brings up the injured Kemba thing, the being hit super heavy by Covid and how these are clearly not ideal circumstances. Goes on to say they last year they reached the conference finals without being able to count on Gordon Hayward so clearly there's a lot of talent and good players on this team, regardless of record. Says they've been out of rhythm and he just hopes to be able to counter act that and help the team any way he can.

Interviewer asks if he talked trash to any of Tatum, Brown or Walker regarding last years world cup performances since they played against each other there. Evan replies, not yet but it'll come soon.

Interviewer talks about how Fournier is having a record season shooting and in points average. How he can do a lot of different stuff, off ball and on ball. Asks how excited he is about going to a team with such talent around him, enabling him to do different things and play with less attention on him.

Fournier again stresses it's too early to know how exactly he's going play on this team but has studied Hayward's role last year and is intrigued by that. Knows that obviously players like Tatum will have the ball a lot and that he runs a lot of iso's so he thinks he'll be a lot of help with catch and shoots which is a strong part of his game. Talks about he can also run pick and rolls to take the load of the main guys. Stresses that if he has to play a lot more off ball he'll do it gladly since the main objective is to help the team win. However he can help, he'll do that.

They talk about the vuc trade.

Then Fournier talks about how a lot of teams were interested in him, including the knicks, celtics, denver and dallas. Boston and New york the most active from those. He's very happy with the final destination being Boston.

Interviewer asks about expectations for Boston and the playoffs and how he sees it.
Fournier: They were in the conference finals last year so normally you wanna do better then last year or at least equal it. But they've been in the ecf 3 times already with Tatum and Brown. That's huge. So these guys have lived it. I think if the team doesn't get tothe ecf it'll be a disappointment for sure. There's a enormous sport's challenge that awaits us but i love it. I love the French national team but this a totally different kind of challenge. And even being with the Celtics only a few hours, you can feel it's a totally different calibre of franchise. THe magic have good fanbase, very nice but the Celtics Fans are a totally different beast. I'm tingling all over.

Interviewer: what' your personal goal for the remainder of the season ?
Fournier: to play well and go as far as possible in the playoffs. I dont wanna set any goals that i can't control.

Interviewer: if you make it to the ecf which opponent would you prefer? bucks, sixers or nets?

Fournier: Milwaukee. I can't give you a complete explanation but yeah the Bucks.

Then they say their goodbyes.

Again this is a rough summary but should have all the important stuff in it.

Thanks steefP2 for sharing! And for somehow messing with the page formatting lol. Mods? A bit of help?
exculpatory
RealGM
Posts: 11,315
And1: 7,182
Joined: Nov 10, 2008

Re: Welcome to Boston, Evan Fournier! 

Post#146 » by exculpatory » Mon Mar 29, 2021 2:52 pm

Thanks so much!

As I suspected, Fournier is thoughtful, cerebral, mature & well spoken.

He is super positive, practical & respectful of our current core - especially JT.

His excitement at joining our legendary franchise is **** palpable!

This guy WANTS to re-up for multiple years this summer.

I love his Hayward kind of game & I am stoked that he is with us.

He will become part of our core.

CELTICS!
SamIam 2010: Truth's ability to play so incredibly efficiently is so UNDERAPPRECIATED. Bballcool 2012: Amazing how great Pierce has been for so long. Continues to defy age! KG 2013: P is original Celtic. Wherever he goes, we go. This is The Truth's house.
User avatar
31to6
RealGM
Posts: 15,023
And1: 19,714
Joined: Nov 20, 2004
Location: all your picks

Re: Welcome to Boston, Evan Fournier! 

Post#147 » by 31to6 » Mon Mar 29, 2021 3:05 pm

Zombiesonics wrote:thank you google translate! favorite bit :

Orlando they have a nice fanbase, really, but Boston is another delirium


i feel seen :rock: :rock: :rock:
with buckners and playa-hater on the TACKO FALL FAN CLUB -- we GO BIG or I guess, go home. But we prefer to GO BIG!
User avatar
steefP2
Assistant Coach
Posts: 3,781
And1: 4,754
Joined: Apr 25, 2011
 

Re: Welcome to Boston, Evan Fournier! 

Post#148 » by steefP2 » Mon Mar 29, 2021 3:29 pm

I don’t know how I’ve done what I’ve done but I apologize.
djFan71
Forum Mod - Celtics
Forum Mod - Celtics
Posts: 9,638
And1: 11,637
Joined: Jul 24, 2010
 

Re: Welcome to Boston, Evan Fournier! 

Post#149 » by djFan71 » Mon Mar 29, 2021 5:02 pm

steefP2 wrote:I don’t know how I’ve done what I’ve done but I apologize.

Usually a mismatched quote/spoiler tag issue, so I just removed you quoting ex and things look good.

Glad to see DT still making his appearance here!
ZeroTolerance
Sixth Man
Posts: 1,714
And1: 882
Joined: Jun 20, 2016
     

Re: Welcome to Boston, Evan Fournier! 

Post#150 » by ZeroTolerance » Mon Mar 29, 2021 5:14 pm

All I know is that Evan has been a thorn in the Celtic's side for years now....Glad he is with us....and I hope we can resign him...
jfs1000d
RealGM
Posts: 23,289
And1: 10,388
Joined: Jun 25, 2004

Re: Welcome to Boston, Evan Fournier! 

Post#151 » by jfs1000d » Mon Mar 29, 2021 5:47 pm

Got a good feeling about this trade. He's also going to stay in Boston. I bet for about $20M. Not bad for a 4th option.
exculpatory
RealGM
Posts: 11,315
And1: 7,182
Joined: Nov 10, 2008

Re: Welcome to Boston, Evan Fournier! 

Post#152 » by exculpatory » Mon Mar 29, 2021 6:28 pm

jfs1000d wrote:Got a good feeling about this trade. He's also going to stay in Boston. I bet for about $20M. Not bad for a 4th option.


Or second or third option on some days.
SamIam 2010: Truth's ability to play so incredibly efficiently is so UNDERAPPRECIATED. Bballcool 2012: Amazing how great Pierce has been for so long. Continues to defy age! KG 2013: P is original Celtic. Wherever he goes, we go. This is The Truth's house.
User avatar
31to6
RealGM
Posts: 15,023
And1: 19,714
Joined: Nov 20, 2004
Location: all your picks

Re: Welcome to Boston, Evan Fournier! 

Post#153 » by 31to6 » Mon Mar 29, 2021 6:33 pm

djFan71 wrote:
steefP2 wrote:I don’t know how I’ve done what I’ve done but I apologize.

Usually a mismatched quote/spoiler tag issue, so I just removed you quoting ex and things look good.

Glad to see DT still making his appearance here!


steef, *it's always* good to see Daniel signing his contract by the seashore. Thanks for translating!
with buckners and playa-hater on the TACKO FALL FAN CLUB -- we GO BIG or I guess, go home. But we prefer to GO BIG!
return2glory
RealGM
Posts: 14,665
And1: 6,998
Joined: Feb 24, 2005

Re: Welcome to Boston, Evan Fournier! 

Post#154 » by return2glory » Mon Mar 29, 2021 8:02 pm

Evan is the expected to play tonight.
User avatar
zoyathedestroya
RealGM
Posts: 13,615
And1: 33,308
Joined: Nov 05, 2017

Re: Welcome to Boston, Evan Fournier! 

Post#155 » by zoyathedestroya » Mon Mar 29, 2021 10:19 pm

Read on Twitter

Read on Twitter

Read on Twitter

Read on Twitter
User avatar
GoCeltics123
RealGM
Posts: 13,406
And1: 24,133
Joined: May 05, 2015
         

Re: Welcome to Boston, Evan Fournier! 

Post#156 » by GoCeltics123 » Mon Mar 29, 2021 10:27 pm

Read on Twitter
We can be a really good team for 12-18 minutes per game.
Read on Twitter
User avatar
zoyathedestroya
RealGM
Posts: 13,615
And1: 33,308
Joined: Nov 05, 2017

Re: Welcome to Boston, Evan Fournier! 

Post#157 » by zoyathedestroya » Sat Apr 3, 2021 9:21 am

Read on Twitter
Fencer reregistered
RealGM
Posts: 28,914
And1: 15,796
Joined: Oct 25, 2006

Re: Welcome to Boston, Evan Fournier! 

Post#158 » by Fencer reregistered » Mon Apr 12, 2021 1:18 am

Read on Twitter
User avatar
zoyathedestroya
RealGM
Posts: 13,615
And1: 33,308
Joined: Nov 05, 2017

Re: Welcome to Boston, Evan Fournier! 

Post#159 » by zoyathedestroya » Tue May 4, 2021 6:36 pm

Read on Twitter
cloverleaf
General Manager
Posts: 7,508
And1: 4,721
Joined: Feb 10, 2007

Re: Welcome to Boston, Evan Fournier! 

Post#160 » by cloverleaf » Tue May 4, 2021 7:29 pm

zoyathedestroya wrote:
Read on Twitter


I'm glad it sounds like he's still really happy to be here, they could use him back next season.

Return to Boston Celtics